Vous étiez un personnage d'Histoire ou de légende, le Suprême Enfoiré vous impose une nouvelle vie. Tout le monde va devoir cohabiter (ou pas).
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maëllis Laophis

Maëllis Laophis


Alias : Ondine, la petite sirène
Capacité(s) : Je peux respirer sous l'eau durant 30 minutes
Age (physique) : 25 ans
Métier : Serveuse
Double-compte : Le beau Hélios C.
Avatar : Bonnie Wright
Pseudonyme : merle.
Crédits : merle.
Messages : 61
Date d'inscription : 06/09/2020


Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Empty
MessageSujet: Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis EmptySam 17 Oct - 20:35

Outfit.




ft. Sören Alpheus Lazaridis
Molly et les autres ont plutôt bien pris le fait que je quittais le café pour travailler à l’Aquarium en qualité de soigneuse. Bien sûr, il y a eu des larmes durant cette dernière soirée entre nous mais, on s’est promis de rester en contact et puis, Mirapolis n’est pas si grande que ça, on se croisera forcément de nouveau. Maintenant, je dois rentrer chez moi. J’ai eu des tas et des tas de cadeaux, dont de magnifiques robes qui doivent valoir les yeux de la tête. J’ai été très émue, je suis encore un peu tremblante. Ça fait beaucoup de choses pour une fille banale comme moi, les émotions, je les gère très mal parfois… Pour les cadeaux, je verrais avec Grand-Père s’il peut m’aider à les ramener. Je n’ai pas de voiture et j’habite quand même un peu loin, je me voyais mal faire tout le trajet avec les bras remplis.

Il n’y a pas grand monde dans les rues, je regarde mon portable et remarque qu’il est simplement l’heure du dîner, tardif certes mais, du dîner quand même. J’ai grignoté quelques amuses-bouches mais, rien de bien consistant. Je vais m’arrêter dans le Fast Food du coin pour me restaurer. Cependant, j’ai un mauvais pressentiment, on dirait que quelqu’un me suit depuis que je suis sortie du café. Je dois être un peu paranoïaque sur les bords. Bref. J’entre dans le restaurant rapide et commande un bon menu que je mange, évidemment sur place. Il fait un peu plus nuit lorsque je sors, je regrette de ne pas avoir pris de pull. Les nuits sont fraîches parfois, il faudrait que je me note ça quelque part.

Bon, je me rends compte qu’il y a vraiment quelqu’un qui me suit, je commence à sentir mon cœur s’emballer. C’était une mauvaise idée de sortir seule. Normalement, j’aurais déjà dû être chez moi mais, la soirée d’au revoir a duré plus longtemps que prévu, notamment à cause du déballage de mes nombreux cadeaux. Plus j’avance et plus j’ai l’impression que les pas se rapprochent malgré mon accélération. Je ne me sens pas du tout à l’aise…

Fiche par Millaby sur Kitten-LS • Ne pas retirer les crédits
Revenir en haut Aller en bas
Suprême Enfoiré
Admin

Suprême Enfoiré


Age (physique) : Millénaire
Métier : PNJ
Avatar : Michel Sardou
Crédits : Lydie
Messages : 112
Date d'inscription : 03/03/2018


Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Empty
MessageSujet: Re: Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis EmptyHier à 11:38



Intervention de Reflet




Le  Suprême Enfoiré tient à assurer que les propos et agissements des Reflets ne représentent en rien ses opinions.

La silhouette appétissante de Maëllis continue de capter le regard de l'homme inquiétant qui se sent déjà tout chose à l'idée de pouvoir l'approcher, lui parler, peut-être même poser la main sur ses courbes affolantes qui l'ont plus d'une fois maintenu éveillé jusqu'à l'aube. En voyant les lumières dans le café, l'homme que nous nommerons Roger (en nous excusant pour tous les Roger bienveillants de cette planète et de la Lune) a vite compris que sa délicate petite fée risquait de lui filer entre les doigts et ça, c'est hors de question. Qui d'autre lui servira son café ? Qui d'autre devra t-il observer jour après jour en imaginant des scénarios pervers ? Non, il n'y a que la rouquine et puisqu'elle risque de partir hors de sa vue, il faut bien que Roger prenne les devants et l'aborde.

Mais comment faire ? Il est si timide, il a à peine pu lui mettre la main aux fesses dans le passé. C'est un sensible et un romantique, il a dû mal à trouver ses mots alors il se contente de suivre la demoiselle en répétant des mots doux à son intention. "T'es bonne", "je te veux", "je vais te faire grimper aux rideaux", une poésie plus douce et plus belle que celle de Verlaine et Baudelaire. Maëllis rentre dans un fast-food avant que le pauvre homme ait le temps de lui dire qu'il la veut. Il patiente au dehors, jetant des coups d'oeil à travers la vitre dans l'espoir de la voir. Il a presque envie de lécher la vitre en imaginant que c'est elle, que c'est sa peau sous ses papilles. Elle doit avoir un goût sucré.

Enfin, la chance lui sourit, la jolie serveuse ressort et il se décide à presser le pas, à s'approcher, imaginant par avance son parfum entêtant comme lorsqu'elle lui servait sa commande. Oh, Roger est tendu par l'appréhension et le désir, flute, il va encore se faire une joie trop vite, c'est serré en bas et plus tout à fait propre mais qu'importe, c'est une preuve d'amour. Petite princesse accélère le pas, elle veut jouer avec lui, avec son impatience mais l'homme pas tout à fait sobre a de longues jambes (et une troisième très courte) et un passé de sprinteur alors il a tôt fait de capturer le poignet de la jolie sirène dans sa main moite. Que d'émotion, elle est là, elle est belle, tout à lui.

Chérie, viens, on va se trouver un coin tranquille. Tu vas voir qu'j'peux te réchauffer avec aut' chose que du café.

Roger se penche pour tenter de déposer un baiser mouillé sur la bouche de sa promise, de préférence avec la langue parce que c'est ainsi que l'on montre son amour de façon efficace. Il pue, il est saoul et il est maladroit, un vrai prince charmant pour notre petite sirène.



© KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
https://broken-mirror.forumactif.fr
Maëllis Laophis

Maëllis Laophis


Alias : Ondine, la petite sirène
Capacité(s) : Je peux respirer sous l'eau durant 30 minutes
Age (physique) : 25 ans
Métier : Serveuse
Double-compte : Le beau Hélios C.
Avatar : Bonnie Wright
Pseudonyme : merle.
Crédits : merle.
Messages : 61
Date d'inscription : 06/09/2020


Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Empty
MessageSujet: Re: Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis EmptyHier à 18:44

Outfit.






ft. Sören Alpheus Lazaridis
Quand je sens que l’on m’attrape le poignet, ma respiration cesse quelques secondes, mon cœur rate quelques battements avant de s’emballer comme un fou. Cette voix, je ne la connais que trop bien. J’ai eu des problèmes avec lui plusieurs fois. Il attendait que nous soyons que des femmes à travailler pour en profiter. J’étais terrorisée et aujourd’hui, c’est pire.

- Lâchez-moi immédiatement !

Il a une sacrée poigne, il faut que je m’en aille, que je fuis au plus vite. Je me débats comme une forcenée en criant, en demandant de l’aide mais, personne ne vient. Il y a des gens dans les rues mais, visiblement, ils sont trop loin ou alors, ils ne veulent pas intervenir. Je rencontre le mur le plus proche avec violence, mon visage appuyé contre la pierre humide. Non, je ne veux pas ça ! Pas après tout ce que j’ai traversé par le passé, ça ne doit pas se passer comme ça ! Je continue de me débattre alors qu’il déchire mon haut en me mordant l’épaule. Des larmes coulent le long de mes joues. J’arrive à me défaire de cet homme malgré quelques blessures, je lui aie sonné les cloches avec un coup de talon bien placé, avant de partir en courant non sans lui avoir jeté mes chaussures au visage. Pourquoi ? Un geste purement désespéré, je n’ai pas réfléchi.

Je cours comme un poulet sans tête, je ne sais pas où je vais et j’entends mon agresseur brailler des insanités derrière moi. Bon sang, comment le semer ?! Au détour d’un parc, je traverse la clôture par je ne sais quel miracle et continue ma course folle. Bien vite, je me retrouve en lisière de forêt, je suis fatiguée et essoufflée. Je n’ai pas le choix, pour être vraiment sûre qu’il ne me suit plus, je vais devoir me cacher dans la forêt même si j’ai froid et si j’ai peur. Je m’engage dans la noirceur de la forêt, tremblante de la tête aux pieds et me cache dans un buisson suffisamment spacieux, priant de toutes mes forces pour qu’il ne me trouve pas.

Fiche par Millaby sur Kitten-LS • Ne pas retirer les crédits
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Empty
MessageSujet: Re: Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis Empty

Revenir en haut Aller en bas
Tous les cris, les S.O.S. | [PV] Sören Alpheus Lazaridis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 20200209 - 11h08 - Appel à Tous (animé par Jean-Guy Proulx et Mary O'Malley)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirror  :: Périphérie :: Paysages :: Forêt-