Vous étiez un personnage d'Histoire ou de légende, le Suprême Enfoiré vous impose une nouvelle vie. Tout le monde va devoir cohabiter (ou pas).
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet Partagez

Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Victoria Crimealight

Victoria Crimealight


Messages : 30
Date d'inscription : 08/11/2020


Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie EmptyDim 8 Nov - 9:04

Victoria Crimealight

28 ans

Florence Nightingale

19ème siècle

Vétérinaire au zoo de Mirapolis

Célibataire

Humaine

Avoir le contact humain facile

Shadow of a great past

FT. Viki Odintcova
Caractère
A l’écoute des besoins des autres, je peux les faire passer avant moi, quitte à m’oublier moi-même. Si quelqu’un a besoin d’aide, je ferais tout pour lui apporter la mienne, tant qu’il le mérite. Car s’il s’est embourbé de lui-même pour qu’on s’intéresse à sa personne, je m’en détournerais pour aller dans un endroit où on aura besoin de mon aide. En travaillant au zoo je me suis trouvé une affinité avec eux, apprenant à les connaitre, notamment les espèces exotiques dont j’ignorais tout lors de mon ancienne vie.
On me dit aussi bourreau de travail, ce que je ne nie pas le moins du monde. Je n’ai que peu de connaissance en ville à l’exception de mon employeur, tout autant travailler au lieu de m’ennuyer ferme.

PSEUDO: Maman Ourse ; ÂGE: 24 ans ; PRÉSENCE SUR LE FORUM : 7/7j ; NIVEAU DE PUISSANCE (0 ou 1) : 0 ; UN DERNIER MOT ? Espérons que c'est la bonne





Dernière édition par Victoria Crimealight le Jeu 12 Nov - 19:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Crimealight

Victoria Crimealight


Messages : 30
Date d'inscription : 08/11/2020


Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Re: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie EmptyMer 11 Nov - 18:02

Qui étais-je ?


Je suis née à Florence, en Toscane le 12 mai 1820, raison pour laquelle je m’appelle Florence. Je ne me plains pas, j’aurais pu m’appeler Naples comme ma sœur, qui est née dans la ville du même nom, bien entendu. Je suis issu d’une famille riche de la haute société britannique qui avait des terres, un nom, Nightingale, et des armoiries. Je fus élevé par mes parents, d’abord ma mère jusqu’à mes onze ans, qui m’appris le français entre autre avant que mon père prenne la relève en 1831 et m’enseigne le latin, le grec, l'allemand, l'italien, ainsi que l'histoire, la philosophie. En plus de ces enseignement, nous étions de confession chrétienne libérale et peu dogmatique, ce qui fait que dès mon plus jeune âge je fus sensibilisée à l’idée de progrès social et de l’importance de se mettre au service des autres.

Ce sont ces deux valeurs qui dirigèrent toute ma vie jusqu’à ce que je meure. Durant mon enfance mes parents mirent en place des services médicaux pour les villages alentours. Ce don de soi, je le reproduisis en janvier 1837 alors que j’avais 17 ans : une grippe frappa tout le sud de l’Angleterre, grippe qui toucha mon entourage et durant quatre semaines j’endossais les rôles d'infirmière, gouvernante, soutien moral et médecin auprès d’eux. Dieu dut voir mon dévouement car un mois après, j’eus une révélation, il m’appelait à son service pour m’occuper des nécessiteux.

Cependant, je laissais cela de côté pendant un an et demi, suivant mes parents et Naples dans un voyage en Italie puis en France pour ne revenir en Angleterre qu’en avril 1839. Un mois après, j’étais présentée à la cour de notre très chère reine Victoria avant de rentrer à Lea Hurst, notre demeure familiale où je commençais à réaliser le dessein de Dieu en apprenant les mathématiques grâce à un cousin étudiant à Oxford. J’avais 24 ans à ce moment-là, et peu de temps après je décidais d’être infirmière pour améliorer les conditions de soins de nos malades et de nos blessés.

Pendant six ans, de 1845 à 1851, je tentais de convaincre mes parents de me laisser embrasser la profession d’infirmière comme me le demandait Dieu, en vain. Cela n’était pas honorable pour une jeune femme de mon rang d’exercer un tel métier, et puis les riches étaient soignés chez eux, les hôpitaux étant réservés pour les pauvres. Mais je ne restais pas tout ce temps sans rien faire, au contraire, je voyageais un peu partout avec un couple d’amis de la famille, découvrant plusieurs hôpitaux dans les différents pays que nous parcourions.

Mes parents finirent par accepter mon souhait au début de 1851, alors que j’étais tombée dans une grave dépression, m’autorisant à suivre une formation de trois mois en tant que sœur de Kaiserswerth, un hôpital se trouvant en Prusse administré par des religieuses. J’appris à soigner des blessures, à préparer des médicaments, accompagner des mourants et j’assistais à des opérations. Quand je rentrai, ce fut auréolée du message divin qui m’était adressé.
Enfin, en 1852, toutes mes prières furent exaucées et mes parents acceptèrent mes projets. Je commençais à exercer ma vocation, jusqu’à en 1854, être en pourparlers en vue de devenir infirmière-chef à l'hôpital de King's College à Londres.

En 1853 débute l’élément qui me rendra sans doute célèbre pour les générations futures : la Guerre de Crimée. Devant les retours catastrophiques venant du Front des conditions de soin des soldats, je décidais de monter une opération humanitaire de vingt infirmières pour porter secours à nos soldats et améliorer leurs qualités de soin. Finalement nous fûmes le double à partir pour le Front, malgré le scepticisme des journaux qui ne voyait pas l’intérêt de nous envoyer face à la rudesse de la guerre. Avec l’autorisation du secrétaire d'État à la Guerre nous partîmes tout de même en Turquie pour soigner nos soldats.

Je préfère faire l’impasse sur ce que je trouvais en arrivant en novembre 1854, mais un grand ménage fut effectué, l’hôpital réorganisé et les conditions de vie améliorées. C’est dans cette période que j’obtins mon surnom de « La dame à la lampe », ayant l’habitude de rendre visite aux soldats blessés durant la nuit pour leur apporter du réconfort et de la compagnie.

Cette expérience me marqua toute ma vie et j’en fis mon fer de lance, défendant l’importance des conditions sanitaires pour soigner nos blessés, que ce soit en temps de guerre ou de paix. En 1855, un fond portant mon nom fut créé pour permettre la formation d’infirmières, en récompense de mes efforts en Crimée dont je revins en 1856.

Il serait trop long de narrer le reste de ma vie, le plus importants c’est que grâce à mes travaux, plusieurs institutions de santé furent créées et des progrès dans ce domaine firent leurs apparitions. Je reçus plusieurs décorations, une fut baptisée de mon nom et je m’éteignis dans mon lit, de vieillesse le 13 aout 1910 à l’âge de 90 ans.






Dernière édition par Victoria Crimealight le Mer 11 Nov - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Crimealight

Victoria Crimealight


Messages : 30
Date d'inscription : 08/11/2020


Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Re: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie EmptyMer 11 Nov - 18:25

Qui suis-je ?


Depuis plus d’un siècle j’étais morte, et là on me sortait de ma torpeur. Et de ce que je voyais, je pouvais disparaitre d’un coup sans prévenir et sans aucune raison, ce qui avait le don de m’énerver face à ce sentiment de ne pas me sentir utile. Mais je finis par m’y habituer, tout comme je m’habituais à ce nouveau corps beaucoup plus bronzé que le mien, et surtout beaucoup plus jeune ! Je m’étais endormie à 90 ans pour me réveiller en ayant à peine trente ans, de quoi refaire sa vie comme je l’entendais. C’est pourquoi je décidais de me tourner vers les animaux. J’avais assez soigné les humains dans ma vie, maintenant je voulais me consacrer à leur bien-être. Et cela tombait bien, il y avait un zoo dans la ville. Je postulais, passais un entretien et obtint le poste, devenant donc vétérinaire là bas. J’étais prête à découvrir une nouvelle époque et une nouvelle vie. Il faut juste régler ce problème de clignotement qui m'embête n'importe quand.




Dernière édition par Victoria Crimealight le Jeu 12 Nov - 18:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Anonymous




Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Re: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie EmptyJeu 12 Nov - 6:32

Re-Bienvenue dans notre monde jeune demoiselle. J'espère que vous trouverez sous ses traits l'inspiration ^^

Bon choix de métier cheers
Revenir en haut Aller en bas
Suprême Enfoiré
Admin

Suprême Enfoiré


Age (physique) : Millénaire
Métier : PNJ
Avatar : Jeff Goldblum
Crédits : Valtersen
Messages : 420
Date d'inscription : 03/03/2018


Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Re: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie EmptyJeu 12 Nov - 23:36




Validation de ta personne

F élicitations, tu as fini ta fiche !

Bravo Victoria Crimealight, te voilà à présent un membre à part entière de cette ville ! On sort le champomy et on applaudit bien fort ce nouveau citoyen !
Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie 936177973

J'avoue que je ne connaissais absolument pas cette personne et j'en ai appris beaucoup grâce à ta partie histoire. Merci Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie 4233879239
Espérons que tu te plaises et que tu t'épanouisses dans ce nouveau corps. Wink


Maintenant que tu fais officiellement partie de Mirapolis, tu vas pouvoir retrouver de vieilles connaissances et te faire plein de coupains Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie 4233879239 alors file vite créer ta fiche de liens .

Si tu veux que certains personnages précis te rejoignent, penses à créer leur fiche scénario dans ce coin en t'aidant de ceci .
Pour des admirateurs ou autres, je t'invite à aller dans la partie pré-liens

Evidemment, sauf si tu as décidé de vivre sous un pont et de vivre une existence libérée des besoins matériels, il te faut un boulot si ce n'est pas déjà fait mais surtout un toit donc je t'invite à venir déposer tes demandes par-ci, par là.

Les anciens puissants et autres fantômes, n'oubliez pas de passer de temps en temps signaler votre changement sinon vous resterez simple humain voire totalement intangible. Vous trouverez un petit rappel ici si besoin.

Oh, une dernière chose : vos capacités sont à indiquer ici. Evidemment, ce sont vos compétences à un niveau de puissance ultime.
Les félicitations, c'est fait...Il ne me reste qu'à vous souhaiter bonne chance dans ce nouveau monde, amusez-vous (et amusez-moi) bien !
Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie 3946275207

Reborn

code (c) black pumpkin


Revenir en haut Aller en bas
https://broken-mirror.forumactif.fr
Contenu sponsorisé





Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty
MessageSujet: Re: Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie Empty

Revenir en haut Aller en bas
Victoria Crimealight, une lumière dans ta vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 20200728 - 12h01 - La Locale (extrait)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirror  :: Qui es-tu ? :: Le reflet dans le miroir :: Il est des nôtres-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet