Vous étiez un personnage d'Histoire ou de légende, le Suprême Enfoiré vous impose une nouvelle vie. Tout le monde va devoir cohabiter (ou pas).
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez

Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arwen Evohé
Admin

Arwen Evohé


Capacité(s) : Immortalité
Age (physique) : 34 ans
Métier : Infirmière
Double-compte : Emily Kirké / Willow Navi
Avatar : Ruth Negga
Crédits : Thalia Bubble
Messages : 134
Date d'inscription : 24/04/2020


Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty
MessageSujet: Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) EmptyMar 10 Nov - 19:33








Délicieux dérapage

Les choses prennent parfois une étrange tournure et je suis bien placée pour savoir que personne ne peut prédire de quoi sera fait l'avenir. Pourtant, on ne peut pas dire que le hasard réserve toujours des surprises au goût amer, loin de là.

Je me demande si je me souviendrai encore de cela dans des siècles, cela fait peut-être partie des choses qui ne disparaissent jamais. Pour remettre un peu de contexte et arrêter avec ce suspense qui ne sert à rien puisque je suis seule à lire, je sortais d'une journée exténuante quand j'ai décidé de passer un peu de temps au bar du centre-ville. Malgré mon passé et mon époux, ce n'était pas vraiment l'appel de l'alcool qui me poussait à franchir le seuil mais plutôt un désir de repos dans un endroit animé et chaleureux. C'est donc sans aucune arrière-pensée que j'ai pris place sur un tabouret avec une bière à la cerise tout à fait normale. Et il est arrivé.

Quelque chose me dit que la Ariane qui lira ses lignes sait déjà de qui je parle. Rien de plus logique. Alessandro est donc arrivé dans ce bar comme pour le début d'une blague, les mains chargées de sacs de courses et il s'est proposé de me tenir compagnie. J'ai déjà pu écrire au fil des pages précédentes combien sa présence m'était agréable et c'est donc avec joie que j'ai accepté son offre. Depuis notre rencontre sur la plage, je le considère comme un ami, très cher à mon coeur même s'il m'impressionne par son calme millénaire (il me fait me sentir enfant, quelle ironie !). Bref, nous nous sommes installés dans un coin pour bavarder et il me semble que c'est après ma première bière que les choses ont glissé vers l'irréel.

J'ai trop confiance en cet homme pour le soupçonner de quoi que ce soit mais le fait est que j'ai souffert d'hallucinations colorées quoiqu'agréables durant le reste de la soirée. Ce n'est pas un alcool ordinaire qui a pu me faire cet effet, c'est évident, et la substance m'a rendue...probablement moins inhibée (mais plus imbibée) que d'habitude. Je lui ai fait part sans grande pudeur des sentiments confus mais tendres qu'il m'inspirait et il y a répondu favorablement. Oui, j'en couine encore comme une adolescente en écrivant, c'est dire...

De fil en aiguille, il m'a raccompagné chez moi et nous ne nous sommes pas quittés sur le seuil. Non, non... Je suis à la fois rougissante et extatique...Mais en peu de mots je le dirai, nous avons partagé un moment merveilleux et très intime. Il est...parfait en beaucoup de points. Et moi, je devrais arrêter d'abuser des points de suspension. C'était à la fois agréable, libérateur et amusant, je n'aurais pas cru que nous coucherions ensemble un jour. J'espère qu'il ne le regrette pas car, si c'est le cas, il est trop gentleman pour le montrer.

Ariane du futur, je me demande comment tu perçois cette nuit avec le recul. Est-ce que tu as honte ? Est-ce que tu as compris ce qui avait pu être mis dans ton verre ? Est-ce que tu es retombée dans les bras du directeur ? J'aimerais bien avoir la tête plus claire car si je ne me pose pas de questions sur la relation qui m'unit à Alessandro, une pointe de culpabilité perce mon coeur par moments. Suis-je infidèle si la personne que j'aime a disparu ? Je n'en sais rien mais une chose est sûre : j'étais seule, perdue et j'avais froid et l'homme de la plage m'a réchauffé, je ne lui en demandais pas tant.

CODAGE PAR BETELGEUSE


_________________


Queen of Stars
(c) Miss Pie



Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) J_ai_s11
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Evohé
Admin

Arwen Evohé


Capacité(s) : Immortalité
Age (physique) : 34 ans
Métier : Infirmière
Double-compte : Emily Kirké / Willow Navi
Avatar : Ruth Negga
Crédits : Thalia Bubble
Messages : 134
Date d'inscription : 24/04/2020


Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty
MessageSujet: Re: Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) EmptyLun 16 Nov - 11:53








Ce qui grandit en moi



J'aurais dû me douter que ce genre de chose se produirait, un jour ou l'autre. Il faut avouer que j'ai un peu oublié la prudence, je ne pensais pas...que les choses évolueraient. C'est stupide de ma part d'avoir cru que je stagnerais tout le reste de ma vie. Peut-être que je devrais me réjouir mais pour le moment, j'avoue être un peu inquiète.


On ne peut pas dire non plus que j'ai été totalement imprudente, j'ai quelque part organisé ma vie ici dans l'éventualité où... Mais ça arrive tellement vite, ais-je envie que ça recommence, ici ? Suis-je prête ? En moi, je le sens grandir déjà, même si ce n'est probablement que mon esprit qui me joue des tours. Mais c'est là, au fond de mon ventre, encore invisible.


Jusqu'à il y a quelques jours, je n'avais pas conscience de ce changement, j'étais trop occupée par mon travail et à penser à cette nuit dans les bras d'Alessandro. Ce n'est que ce matin que j'ai été prise de nausées que je ne connais que trop bien, depuis le temps... Je m'épargne à moi-même les détails de comment j'ai redécoré la cuvette, ça n'a aucun intérêt. Toujours est-il que j'ai été partagée entre un frisson glacé et un sourire, je crois que ça m'avait manqué. Allongée sur le carrelage, j'ai caressé mon abdomen en fermant les yeux, en me remémorant l'ancien temps, les images de membres roses, les rires, la joie.


 Tout ira bien, je le sens. Ca va simplement...bouleverser un peu mon quotidien mais je vais m'arranger et tout se passera à merveille.
Mais j'y pense, il faudra que je dissimule ça le plus longtemps possible ou je risque des jugements. Je ne peux pas me permettre de perdre mes proches à cause d'un penchant charnel. Maëllis, Hélios, Alessandro.
Alessandro...c'est sans doute lié à lui, il y a peu de doute possible.


L'avenir me semble bien moins net mais c'est une part du passé qui revient et je me dois de l'accepter avec joie.

Au fond, ce n'est pas si choquant...Je ne sais pas comment les choses se font aujourd'hui mais on peut dire que c'était monnaie courante là d'où je viens. Si seulement un de mes anciens amis était là, il comprendrait.


CODAGE PAR BETELGEUSE


_________________


Queen of Stars
(c) Miss Pie



Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) J_ai_s11
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Evohé
Admin

Arwen Evohé


Capacité(s) : Immortalité
Age (physique) : 34 ans
Métier : Infirmière
Double-compte : Emily Kirké / Willow Navi
Avatar : Ruth Negga
Crédits : Thalia Bubble
Messages : 134
Date d'inscription : 24/04/2020


Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty
MessageSujet: Re: Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) EmptySam 12 Déc - 12:21





Un appétit oublié



Le doute ne m'est plus permis à présent, je ne m'étais pas trompée quant à cette part du passé qui refaisait lentement surface, enflant sous ma peau comme un dragon qui s'éveille. Ce matin, je me suis éveillée de très bonne humeur et avec cette faim dévorante qui m'avait quelque part manquée depuis mon arrivée ici. C'est à ce moment précis que j'ai été la plus heureuse d'avoir choisi d'exercer mon métier. Après avoir pris mes affaires, je suis donc partie pour l'hôpital, sentant déjà dans ma bouche le goût de la chair.



Prévoyante, j'avais déjà repéré depuis longtemps l'endroit où l'on déposait les "restes", les organes non utilisables ou non utilisés, les morceaux dont personne ne voudrait pas se reconstruire. La première dégustation fut moins élégante que je ne l'aurais voulu, sans doute l'impatience qui m'a rendue brouillonne mais je sais qu'à l'avenir, je me montrerai plus prudente et je penserai à cuisiner de façon plus raffinée. Evidemment, cela signifie que je ne pourrai plus laisser mes collègues piquer dans ma lunchbox mais ce ne sera qu'une fois de temps en temps.



A dire vrai, je n'ai pas encore retrouvé tout mon appétit, je n'ai dégusté que quelques menus morceaux et cela m'a amplement suffi. Tant mieux, j'aurais dû mal à expliquer mes pratiques à mes proches. A celui qui lirait ces lignes, je vous rassure, jamais je n'ai été tentée de dévorer un proche ou un ami, ce serait barbare et grossier. Soit dit en passant, là d'où je viens, la pratique était plus répandue qu'il n'y paraît et même mon époux fait partie de ces coutumes, à sa façon.



Me voilà donc redevenue un peu plus moi, un peu plus Ariane, et cela m'amuse de songer que cet appétit pour la chair humaine est réellement une pièce de mon puzzle. Les mythes me concernant n'ont jamais fait mention de ce point, j'ai toujours su rester discrète et soignée. Cela continuera, je n'en doute pas. Pour l'heure, il faut que je repose le stylo et que j'aille cuire mon repas de demain.



CODAGE PAR BETELGEUSE


_________________


Queen of Stars
(c) Miss Pie



Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) J_ai_s11
Revenir en haut Aller en bas
Arwen Evohé
Admin

Arwen Evohé


Capacité(s) : Immortalité
Age (physique) : 34 ans
Métier : Infirmière
Double-compte : Emily Kirké / Willow Navi
Avatar : Ruth Negga
Crédits : Thalia Bubble
Messages : 134
Date d'inscription : 24/04/2020


Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty
MessageSujet: Re: Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) EmptySam 24 Juil - 13:05





Un seul être vous manque...



Sans doute suis-je piégée dans mes souvenirs, dans un espoir aussi mince que vain de retrouver un peu de mon ancienne vie, de ma famille si tendre et si lointaine. Depuis le temps que je suis à Mirapolis, je devrais avoir tourné la page et pourtant, il a suffi d'une rencontre pour tout faire remonter. Mais j'exprime cela de façon bien trop mélodramatique, c'est ridicule.



Un de mes amis a quitté ce monde comme d'autres avant lui, de façon mystérieuse, absurde même mais dans le cas de Winslow, cela n'est pas totalement surprenant. Le personnage, tout son être, a toujours respiré cette magie un peu décalée qui le rendait si plaisant. Je l'admets, dans le secret de ces pages, il commençait à me faire ressentir autre chose qu'une simple tendresse amicale. Ce n'était pas comme pour Alessandro, une attirance physique vouée à ne durer qu'un (merveilleux) instant mais quelque chose de plus profond, de plus...familier. Sans doute les nombreux points communs entre M. Boivin et mon cher Bromios ont rendu le portrait plus flou, les sentiments plus aisés.



Il faut dire que les éléments se succédaient : la cave à vin, cette façon si particulière de servir, le penchant pour la bouteille, la fluidité de la conversation, cette soudaine mélancolie teintée d'une tristesse qui ne se montre jamais vraiment, comme s'il ne s'autorisait pas à être autre chose que jovial et heureux. Mais en même temps, Dio était plus extraverti, plus brouillon mais solaire, une version plus saturée en somme.



Winslow est parti et depuis son départ, je ressens un immense trouble, un doute infâme qui ne cesse de me torturer l'esprit. Qui, au juste, vient de quitter ma vie si brusquement ? Serait-il possible que mon mari, mon amour, ait été sous mes yeux brièvement ? Si c'est le cas, la malédiction qui nous entoure est bien cruelle. Et l'humour de mon époux toujours aussi bancal...Winslow Dio Boivin, je rêve !



CODAGE PAR BETELGEUSE


_________________


Queen of Stars
(c) Miss Pie



Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) J_ai_s11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty
MessageSujet: Re: Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile) Empty

Revenir en haut Aller en bas
Ma pensée est un labyrinthe, il ne faut pas perdre le fil (elle était facile)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 20121129-21h06 - Faut Que Ça Brasse (extrait)
» [MU] Il était une fois en Amérique [DVDRIP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirror  :: Communication :: Journal intime-